Carrière : recrutement à la Banque Populaire Atlantique

Carrière et recrutement
Imprimer
Partager

Le recrutement à la Banque Populaire, une valeur sûre ? 

 

 

ATGUY04

Pour les jeunes diplômés, la recherche d’un premier emploi est parfois synonyme de stress et de difficultés à trouver une entreprise, qui justement, recrute des jeunes diplômés.

 

Qui n’a jamais entendu des parents dire à leur enfant de postuler dans les banques car, sans faire de jeu de mots, c’est une valeur refuge en matière d’emploi ?

 

Derrière cet à priori, la situation n’est peut-être pas aussi manichéenne qu’elle en a l’air.

 

Afin d’y voir plus clair, nous sommes allés au siège de la banque populaire atlantique à la rencontre de Régis Guyony, responsable ressources humaines et également référent Handicap & diversité.

 

 

- Bonjour Régis Guyony, combien de postes sont à pourvoir au sein de la Banque Populaire??? Atlantique ?

 

- Nous n’avons pas encore validé le nombre exact de recrutements pour 2011 mais ce que je peux vous dire, c’est qu’après avoir recruté environ 700 personnes de 2002 à 2007, nous nous sommes stabilisés en matière de recrutement et avons recruté 46 CDI en 2010 sur les départements de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Vendée, Morbihan et le sud du finistère (44, 49, 85, 56, 29 sud), 90% des métiers proposés étaient pour le réseau commercial.

1 viagra kaufen

 

 

- pour être plus précis sur quelles fonctions recrutez-vous ?

 

- nous recrutons quasi exclusivement des téléconseillers ou des conseillers d’accueil qui disposent de compétences purement commerciales.

Plus précisément, nous recrutons des conseillers de clientèle qui passent obligatoirement par des métiers d’accueil, qui seront ensuite formés pour évoluer vers le métier de conseiller de clientèle après un délai de 18 mois.

C’est un passage incontournable pour connaître la Banque. Même pour des métiers dits de siège, cette expérience est nécessaire : au sein de la DRH, par exemple, nous avons tous commencé avec des métiers de commerciaux.

 

 

- et comment trouvez-vous vos profils ?

 

- pendant longtemps nous faisions notre sourcing de profils grâce aux candidatures spontanées, mais depuis quelque temps, nous recevons moins de dossiers. Nous participons davantage aux forums de recrutement et développons le recrutement de jeunes en alternance.

Lorsque nous devons recruter des personnes avec des niveaux de qualification plus élevés, nous préférons les recruter par approche directe (chasse) ce qui permet d’injecter « du sang neuf », de nouvelles compétences dans l’entreprise.

Mais attention ! Nous ne chassons pas sur nos zones de challandise, nous intégrons des personnes originaires d’autres régions de France.

 

 

- quel est le profil requis pour pouvoir postuler ?

 

- tout dépend naturellement du poste…


Pour un jeune diplômé sans expérience, il faut qu’il ait minimum BAC + 2.

Si le candidat a de l’expérience nous nous concentrerons moins sur ses diplômes.

Nous faisons la même chose avec les personnes qui ont un handicap car il faut savoir que 80% d’entre elles n’ont pas le BAC. Nous misons davantage sur leurs compétences.

 

 

- quelle est votre politique en matière de Relations Ecole Entreprise (REE) ?

 

- En matière de recrutement nous publions souvent nos annonces au sein des écoles et des universités.


Nous sommes très actifs au sein de l’université de Nantes : certains collaborateurs donnent des cours en master en gestion de patrimoine, nous avons participé à la création du DU Gestion de patrimoine.

Chaque année, nous intégrons en alternance des étudiants en licence professionnelle Banque, en master 1 et master 2 banque, formation universitaire en partenariat avec le CFPB de Loire Atlantique.


Par ailleurs, nous soutenons la chaire de micro finance d’Audencia (ESC NANTES), et nous avons noué plusieurs partenariats avec des écoles présentes sur notre territoire.

 

 

Cliquez ici pour lire la suite de l'article

 

 

 


 

 

 

Valeurs et conseils pour postuler à la Banque Populaire Atlantique



BPAtlGroupePantone

 

 

 

 

 

 

 

- quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui veulent postuler ? Quand et comment faut-il postuler ?

 

- il n’y a pas de période particulière pour postuler, il est possible de le faire tout au long de l’année.


Quant à la manière de faire, une première possibilité est d’aller sur le site recrutement de la banque populaire atlantique.

A ce propos, nous recommandons aussi de postuler par courrier car ce ne sont pas forcément les mêmes personnes qui traitent les candidatures par courrier ou sur internet. Dans tous les cas les délais de réponses sont normalement de 14 jours à réception du CV et de la lettre de motivation.

 

Les candidats peuvent sinon venir nous rencontrer sur les forums de recrutement : entre octobre et décembre nous participons à 7 ou 8 d’entre eux, celui qui s’est déroulé à Atlantis a été intéressant.

 


- quelles sont vos attentes en matière de qualités humaines ?

 

- je répondrais à cette question en vous présentant les 4 valeurs autour desquelles s’articule notre politique :

 

La proximité. Nous sommes « la banque régionale qui s’engage ». Nous sommes proches de nos clients, et voulons être acteur du développement économique de notre région.

 

La compétence. Nous apportons des conseils de qualité à nos clients, qui nécessitent une mise à jour des connaissances régulières. Nous dépensons énormément en formation, et attendons de nos collaborateurs qu’ils se tiennent très informés en lisant la presse et en utilisant notre intranet.

 

L’audace. Nous soutenons les créateurs d’entreprises et les initiatives locales.

 

La sincérité. Nous disons ce que nous pensons, nous savons dire non et l’expliquer.

Sachez que nous sommes très attachés à ce critère !

 

 

- puisque nous parlons de valeurs, que pensez-vous de la fameuse génération Y, c'est-à-dire les personnes nées entre 1978 et 1994 ? Beaucoup de choses ont été écrites à ce sujet, en particulier sur leur manière d’agir en entreprise et sur leurs attentes qui ne sont pas toujours adaptées à la réalité du monde professionnel.

 

- sans vouloir faire de généralités, il est vrai que certains candidats ont parfois tendance à voir trop facilement leurs droits avant leurs devoirs et nous constatons parfois un manque d’investissement professionnel et d’implication.

Certaines personnes portent davantage d’intérêt aux aspects privés, à la qualité de vie plus qu’au travail.

 

Ceci étant dit, cette génération dispose d’énormes atouts comme la capacité d’adaptation. C’est très intéressant lorsqu’il s’agit de s’adapter aux outils ou aux organisations de travail.

 

A nous de savoir aussi comment intéresser cette génération « zapping ».

 

 

- certaines entreprises ont mis en place des dispositifs particuliers pour s’adapter à ces changements de comportements, avez-vous fait de même ?

 

- non, nous n’avons pas fait évoluer notre politique de recrutement en fonction de cela.

En revanche nous avons systématisé le tutorat pour les recrutements et les évolutions en interne.

Nous proposons une offre de formation très large qui permet aux collaborateurs de progresser et d’évoluer dans l’entreprise.

 


Cliquez ici pour lire la suite de l'article


 


 

 

Gestion de carrière et évolution professionnelle

au sein de la Banque Populaire Atlantique


 

BPAtlGroupePantone

 

 

 

 

 

 

 

- et justement, quelles sont les possibilités d’évolution lorsque l’on est salarié à la Banque Populaire Atlantique ?

 

- on peut imaginer faire tout type de métier et changer jusqu’à 6 ou 7 fois de postes dans sa carrière.

A titre d’exemple je vais vous parler de mon parcours : je suis rentré comme conseiller de clientèle aux particuliers, j’ai ensuite pris en charge un portefeuille de clients professionnels, puis je suis devenu directeur d’agence avant de venir au siège en tant que Responsable Ressources Humaines (RRH).


Aujourd’hui je travaille sur les questions de diversité et de recrutement.

 

Le gros avantage, grâce aux formations proposées, est que l’on peut évoluer aussi bien de manière transversale que hiérarchique. Nous savons donner la chance aux salariés qui ont une capacité d’adaptation forte et qui n’hésitent pas à s’investir.

 

 

- cela doit effectivement participer au bien être dans l’entreprise. A ce propos, pourriez-vous nous décrire la vie d’entreprise au sein de la banque populaire atlantique ?

 

- nous sommes une PME régionale composée de 1500 collaborateurs.

Nous ne sommes pas dans un grand groupe où les personnes ne se connaissent pas et ne se disent pas bonjour.

Les enquêtes réalisées en interne montrent que les personnes s’y sentent bien et même souvent mieux que dans d’autres grandes entreprises.

 

 

- quel conseil donneriez-vous à un jeune qui souhaite postuler à la banque populaire atlantique ?

 

- il faut être curieux et s’informer de ce qu’est l’entreprise. Il faut aller au-delà de l’aspect produit, trop réducteur.

C’est la manière dont on fait les choses qui est importante.


Par exemple, vous avez déjà réfléchi à la manière dont nous communiquons à travers les spots de pub ? Nous ne parlons jamais des produits, nous ne communiquons que sur les projets de vie et l’accompagnement de nos clients.

 

 

- dernière question : comment concluriez-vous cette interview si vous étiez à ma place ?

 

- je dirais que les banques jouent un rôle essentiel dans la vie économique en accompagnant toutes sortes de projets concernant aussi bien les entreprises que les particuliers et que nous prenons du plaisir lorsque nos partageons ces projets avec nos clients.

 

Il faut faire attention aux clichés des vilains banquiers qui ne pensent qu’au profit !

 

La Banque emploie des milliers de personnes qui font leur travail avec professionnalisme, rigueur et respect.

 

C’est un métier passionnant et très enrichissant, un métier dont on peut être fier.

 

 

Propos recueillis par Edouard Brisson